Dis moi quel est ton style vestimentaire je te dirai qui tu es!

Dis moi quel est ton style vestimentaire je te dirai qui tu es!

Aujourd’hui, c’est un article entre mode éco-responsable et développement personnel que je vous propose.

Qui ne sait jamais retrouvé devant son placard, qui pourtant déborde, avec un air dépité en se disant « je n’ai rien à me mettre » ? Ce moment de dépit est généralement suivi d’une séance d’essayage interminable. Et l’issue est souvent la même : on finit par enfiler les habits que l’on porte habituellement.

Outre le fait d’être tombée dans le piège de le fast fashion, il y a une raison bien plus profonde au fait que nous ne portons que 30% de notre dressing. En fait, ce qu’il faut surtout entendre, derrière le « je n’ai rien à me mettre » c’est « je ne sais pas quoi mettre ». Le style vestimentaire n’est pas qu’une question de mode et de tendance que l’on suit, c’est bien plus profond que cela. Il en dit long sur ce que nous donnons à paraître de qui nous sommes. S’habiller est un langage, une manière de transmettre un message.

Besoin d’appartenance sociale

C’est à l’adolescence, alors en pleine quête identitaire, que l’on commence à jouer avec les codes vestimentaires. A ce stade, le besoin d’appartenance est très marqué. On a plus tendance à vouloir exprimer son appartenance sociale à un groupe qu’à affirmer sa réelle personnalité. On porte alors des vêtements qui permettent de nous identifier à ce groupe. Rappelez-vous votre style vestimentaire à cette époque. En même temps, savoir qu’il on est vraiment est un cheminement qui peut prendre de nombreuses années.

Affirmation de soi

« La mode passe, le style reste » – Yves Saint Laurent

Une fois que l’on sait à peu près qui nous sommes, nous allons chercher un style vestimentaire qui correspond à notre personnalité. Trouver son style, c’est trouver les vêtements qui mettent en lumière qui nous sommes réellement. La tenue parfaite est celle dans laquelle on rayonne, on se sent invincible, prête à conquérir le monde. La découverte des habits faits pour nous nécessite d’aller explorer les couleurs, les matières et les coupes. Notre palette de couleurs, chaude ou froide, est liée à notre teint de peau et la couleur de nos yeux. Les matières et les coupes qui nous mettront à notre avantage correspondent plutôt à notre tempérament et à la structure de notre morphologie. Moi, je n’ai conservé que ces fameux vêtements et depuis je ne campe plus de longues minutes devant mon dressing à me demander ce que je vais bien pouvoir mettre.

Personnellement j’ai un attachement assez fort au vêtement. Je suis tombée dans la couture lorsque j’étais toute jeune. J’ai de très beaux souvenirs de moments d’échange et de partage autour de cet apprentissage. C’est un peu ma madeleine de Proust. Pour moi, le vêtement est bien plus qu’un simple bout de tissu, il a un certain pouvoir sur nous et mérite tous les égards.

Et vous avez-vous trouvé votre style vestimentaire ?

 

Pour retrouver facilement l’article, épinglez le !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Les éco-défis pour adopter des geste éco-responsables

Les éco-défis pour adopter des gestes éco-responsables au

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde - Gandhi

Mais pourquoi ces éco-défis ?

Comme vous le savez maintenant, je suis adepte des défis et challenges car ils poussent à l'action.  C'est dans cette optique que j'ai eu l'envie de lancer des éco-défis pour faciliter l'adoption de gestes éco-responsables.

Le réel pouvoir de faire bouger les choses appartient aux consommateurs. A chaque fois que nous faisons un acte d'achat nous façonnons les monde dans lequel nous vivons. En conséquence, les choix que nous faisons à chaque achat ont bien plus d'impact que ceux que nous faisons en allant voter. 

Je vous raconte tout ça en vidéo :

 

Finalement, il n'est pas compliqué de changer le monde, il suffit d'adopter au quotidien des gestes éco-responsables.   Cela nécessite forcément de passer à l'action à un moment donné.  Mais il n'est pas toujours évident de se lancer et de savoir par où commencer. Et c'est précisément là qu'interviennent les éco-défis! 

 

Mais ça consiste en quoi ces éco-défis ?

Pour ne rien vous cacher, cette idée je l'ai eu il y a quelques jours seulement. Je vais donc vous faire part de ma vision des éco-défis aujourd'hui sachant que ça pourra évoluer au fil du temps.

Les personnes inscrites aux éco-défis (ici), recevront chaque mois la thématique. A chaque fois le sujet sera documenté et des pistes de gestes à adopter seront proposés. L'objectif est de se confronter ensemble aux conséquences de nos actes d'achat et d'adopter les gestes éco-responsables qui nous conviennent en toute connaissance de cause.  Mon objectif est de nous amener à nous interroger et à nous questionner sur nos modes de consommation. Je n'ai pas la prétention de détenir la vérité. Je veux juste contribuer à éveiller les consciences en toute bienveillance et dans une dynamique d'ouverture d'esprit. 

Chacun pourra adopter les gestes qui lui correspondent selon ce les causes qu'il souhaite défendre en priorité :

  • L'emploi
  • Les conditions de travail
  • L'environnement
  • La cause animale

Et bien évidemment, chacun pourra me solliciter pour échanger en cas de besoin et surtout me faire part ses avancées pour ça puisse être partagé avec les autres participants. 

Comme je viens juste d'avoir cette idée, je n'ai pas encore de planning encore bien arrêté. Je peux toutefois vous annoncer que la première thématique sera, sans surprise, celle de l'habillement.  Elle nous occupera plusieurs mois tant le sujet et vaste.

A la fin de chaque mois, j'envisage de faire un live Facebook pour mettre en lumière  les initiatives qui auront été prises par les participants.

 

Mending : le raccommodage créatif

Mending : le raccommodage créatif

Mais c’est quoi le mending ?

J’ai fait plein de belles découvertes récemment sur Instagram en cherchant des hastags autour de l’upcycling. La semaine dernière je vous ai parlé de la tendance darning (ici). Et bien aujourd’hui j’ai envie de partager avec vous mon second coup de cœur créatif pour le mending. Alors mending signifie raccommodage. Et là vous vous dites que raccommoder et repriser c’est la même chose. En fait, je pense qu’il serait peut-être plus exact de traduire mending par rapiécer. Ainsi c’est plus évident de distinguer la technique de rapiéçage de celle du reprisage.

La saison dernière les jeans faussement rapiécés ont fait leur apparition sur les podiums. Bien évidemment cette tendance a été rapidement reprise par les chaînes de magasins. Moi je n’achète plus d’habits neufs depuis 5 ans mais pas question de passer à côté de cette tendance créative qui permet d’upcycler des vêtements.

Voici quelques exemples trouvés sur Instagram :

View this post on Instagram

It’s all about the garden this weekend. 🔹 And the chicken coop. And the truckload of mulch waiting for the weeding around the flower beds and the shade garden. And, of course, I convinced my husband we needed more raised beds in the vegetable and dye garden this year. Because, well, each year we need more raised beds. 🔹 June is a gardening explosion and steady race against the weeds. Getting the seedlings transplanted, the annuals planted, adding perennials, the mulching, and the mowing before the weeds takeover completely. 🔹 Every June I love our homestead with my whole heart. And trust that July and August will bring the harvest I’m hoping for. And then, as if by sweat and sun and magic, it does. 🔹 Last June we took this photo for my book, Mending Matters, and we cut so many herbs from my garden for the photos. 🔹 Pretty heartwarming to see this image of my dear friend @caitlin_a_parker in the jeans I mended for her, photo by @karenpearsonphoto for our final photo shoot. 🔹 I cannot wait to get the gardens weeded, planted, and mulched. But I really cannot wait to share this book with you on October 16, 2018. 🔹 Weeds will come and weeds will go, but this book is my forever. #mymendingmatters 🍃👖🌿💙

A post shared by Katrina Rodabaugh🔹Slow Fashion (@katrinarodabaugh) on

 

 

View this post on Instagram

Kaylee's well-loved old denim jacket has been benched for the past year because of some substantial holes at the elbow. She was sad about the damage but wasn’t ready to say goodbye yet. It has been sitting in her closet waiting for the perfect repair to make it new again. Enter Jessica Marquez’s beautiful new book Make + Mend! ⠀ ⠀ ⠀ Learn all about the new Make + Mend book, Kaylee's elbow patch and a bonus sashiko embellishment project on the blog today. [Link in profile]⠀ ⠀ #makeandmendbook #miniaturerhino #embroidery #sashio #visualmending #fashion #style #patchwork #sashikostitching #mending #upcycle #upcycledclothing #handmadefashion #upcycledfashion #repurposed

A post shared by Fancy Tiger Crafts (@fancytigercrafts) on

 

Et si je n’ai pas de vêtements à rapiécer ?

Bonne nouvelle, le rapiéçage peut très bien être utilisé pour customiser un vêtement afin de lui donner une touche mode. C’est dans cette optique que j’ai testé cette technique.

Mon objectif était de redonner un petit coup de jeune à une blouse en super état mais un peu passée de mode.

Voici le tee-shirt dans son état d’origine :

 

Les étapes de la transformation :

1. J’ai décousu le biais de l’encolure et la patte de boutonnage, ainsi que les surpiqûres de couleurs mauve et vert anis.

 

2. J’ai utilisé un tissu seconde main imprimé cachemire dans les tons de gris et rose pour l’encolure et la patte de boutonnage. Pour les empiècements, j’ai utilisé du jersey rose et gris provenant de découpe de tee-shirts.

 

3. J’ai cousu le biais puis la patte de boutonnage

 

4 . J’ai réalisé les boutonnières et cousu les boutons

 

5. J’ai cousu les empiècements

 

6 . J’ai brodé au point avant

 

Et voilà!

 

 

Et vous, vous êtes prêtes à succomber à la tendance mending ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Darning : quand repriser devient tendance

Darning : quand repriser devient tendance

Mais c’est quoi le darning ?

En recherchant des hastags dans l’esprit upcycling sur Instagram j’ai découvert une nouvelle tendance : le darning. Darning signifie reprisage en anglais. Bon je sais là comme ça ça ne fait pas forcément rêver mais je vous assure qu’il y a de quoi réaliser des choses vraiment sympathiques.

En plus, quand on y pense, la technique du reprisage est exactement la même que le tissage (ici). Donc si vous avez succombé à la tendance tissage à tel point que vos murs en sont recouverts, bonne nouvelle vous allez pouvoir vous attaquer à vos vêtements 😉

Voici quelques exemples trouvés sur Instagram :

 

 

 

Et si je n’ai pas de vêtements troués ?

A la base effectivement on reprise pour réparer un trou. Rien n’empêche d’utiliser cette technique pour cacher une tâche ou un motif passé de mode. Parce qu’on est bien d’accord, on ne vas pas commencer à trouer ses vêtements juste pour pouvoir les repriser.

J’ai décidé d’utiliser cette technique pour moderniser un jean pour enfant. Ce jean était dans un état impeccable et la coupe restait très actuelle. En revanche, les surpiqûres et broderies dans les tons mauve et vert anis n’étaient plus vraiment au goût du jour.

Voici le pantalon dans son état d’origine :

 

Les étapes de la transformation :

1. Munie de mon coupe fil et de ma pince à épiler, j’ai enlevé tout ce que j’ai pu

 

2. J’ai ensuite reprisé par dessus les broderies que je voulais faire disparaître

 

 

3. Enfin, j’ai remplacé les boutons. J’aime particulièrement le bouton de la braguette que j’avais récupéré sur un vieux vêtement d’une grande marque.

 

Et voilà !

 

Et vous, vous êtes prêtes à succomber à la tendance darning ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Swapé comme jamais pour la rentrée [concours inside]

Carte swap

Plus de 6 millions de chérubins vont faire leur rentrée d’ici quelques semaines. Et qui dit rentrée dit nouvelle garde robe avec tout ce que cela peut engendrer : perte de temps à courir les magasins, budget à maîtriser, recherche de solutions pour se débarrasser des vêtements trop petits, … Bref, une grosse galère!

Mais ça c’était avant la carte swap 😉

La carte swap est un concept écoresponsable totalement inédit imaginé par La Penderie des Graines de Paillettes. Elle permet de se débarrasser des vêtements trop petits des enfants (0 à 10 ans) et de recevoir en échange des vêtements de La Penderie à la bonne taille.

 

Concours

Pour fêter la rentrée 2018, La Penderie des Graines de Paillettes souhaite vous offrir une Carte swap d’une valeur de 30€ (ou bien une réduction de 30€ à valoir sur une carte swap 10 ou 15 vêtements).

Pour participer, rendez-vous sur la page Facebook de La Penderie!

DATE LIMITE DE PARTICIPATION –> 24/08/2018 minuit !

TIRAGE AU SORT –> 25/08/2018

 

Si vous n’êtes pas directement concernées mais que vous  voulez soutenir l’initiative, vous pouvez quand même partager ce concours sur les réseaux sociaux 😉

Rendez-vous sur Hellocoton !