Entrepreneur salarié, un statut qui mérite d’être connu!

Entrepreneur salarié, un statut qui mérite d'être connu.

Lorsque l’on veut créer sa petite activité créative, de vente ou de freelance, on pense systématiquement au statut auto-entrepreneur mais connaissez-vous le statut d’entrepreneur salarié ? Le statut d’auto-entrepreneur m’a freinée dans le lancement des Graines de paillettes . Je ne le trouve pas du tout sécurisant voire même plutôt précaire. D’autant qu’à chaque changement de gouvernement ce statut connait des modifications pas toujours à l’avantage des entrepreneurs. Pour ma part, vu l’activité visée, la colonne des « contre » était largement plus remplie que celle des « pour ». J’ai alors commencé à rechercher des alternatives qui pouvaient exister. Et c’est complètement par hasard que j’ai découvert le statut d’entrepreneur salarié en Coopérative d’Activité et d’Emploi (CAE) sur un groupe Facebook de couture il me semble. Ce statut a tout de suite piqué ma curiosité et j’ai voulu en savoir plus.

J’ai donc étudié le sujet sous toutes ses coutures et après avoir amassé un maximum d’informations, les choses étaient limpides pour moi, c’était le statut qui me correspondait.

Mais c’est quoi au juste le statut d’entrepreneur salarié en CAE ?

La CAE est constituée sous forme d’une Scop qui regroupe des entrepreneurs exerçant dans différents domaines d’activité. La CAE perçoit le chiffre d’affaire réalisé par chaque membre et le reverse à chacun le salaire qui lui revient, après déduction des charges et cotisations (salariales + patronales). Il s’agit donc bien d’un véritable statut de salarié avec un contrat de travail et un bulletin de salaire et tout les avantages sociaux qui vont avec et notamment la cotisation à Pôle emploi. Et c’est ce qui fait que ce statut est beaucoup plus sécurisant à mon sens que celui d’auto-entrepreneur.

Alors bien évidemment il faut être en capacité de dégager du chiffre d’affaire mais pas de panique, on ne signe pas tout de suite un contrat de travail. Dans un premier temps, une fois le projet validée par la CAE, on signe un Contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) de 4 mois renouvelable maximum 2 fois car le CAPE ne peut pas dépasser une durée totale de 1 an. La période de CAPE permet de tester le potentiel de développement de son activité et à l’issue de cette période il faut être en capacité de pouvoir se verser un salaire minimum.

Ce qui est top, c’est qu’il n’y a aucune démarche d’immatriculation à faire puisque l’on utilise le SIRET de la CAE.

Comment ça fonctionne ? :

En CAPE, il y a un rendez-vous mensuel obligatoire avec son conseiller dans le cadre de l’accompagnement.

La CAE propose également des formations, des réunions d’information et d’échanges avec les autres entrepreneurs mais organise également des événements. La CAE gère aussi la comptabilité. Alors bien sûr cela à un coût, et c’est bien normal, un pourcentage du chiffre d’affaire autour de 10% est prélevé ainsi que des frais administratifs.

Certains peuvent trouver qu’avec ce statut le taux de prélèvement est important mais c’est le prix à payer pour pouvoir bénéficier de notre système de protection social, d’être accompagné par des professionnels et de bénéficier de la force d’un réseau.

A priori, il y a des CAE un peu partout en France.

Pour plus d’information, c’est par ici

J’espère que ces informations vous auront été utiles!

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 thoughts on “Entrepreneur salarié, un statut qui mérite d’être connu!

  1. Merci Laurie pour la découverte de ce statut. Je me suis intéressée au portage salarial mais cela convient pour une prestation de service (mon projet concerne le reiki) mais je ne crois pas que l’on puisse l’utiliser pour vendre des produits. Le problème quand on est fonctionnaire, c’est qu’il faut demander une autorisation et que pour la vente de produits que l’on fabrique, il faut être auto entrepreneur. Je vais approfondir ce statut que je connaissais pas. Merci encore.

    1. Effectivement le portage salariale n’est pas fait pour la vente de marchandise. Si tu parviens à obtenir une autorisation pour devenir auto-entrepreneur, j’imagine que ce doit être la même chose pour la CAE, bon après la réglementation de la fonction publique est tellement spécifique que je ne voudrais pas trop m’avancer.

    1. Oui on peut tout à fait cumuler ce statut avec celui de salarié. Par contre , il ne faut pas avoir un contrat de travail à temps plein.
      Des bisous

  2. Bonjour Laurie
    Est ce que cela existe en Nouvelle-Caledonie ?
    Merci d’avoir partagé ces infos
    On n’est jamais assez informé
    Bonne continuation

    1. Bonjour Chrystèle, je ne peux pas te répondre avec certitude mais comme la CAE est une forme de Scop, statut qui existe également en Nouvelle Calédonie, je serais tenter de répondre que oui.
      Je te rejoins sur le fait que l’on est jamais assez informé.
      Très belle soirée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *