Objectif zéro déchet : du nouveau dans ma vaisselle

tawashi homemade zéro déchet

Depuis plusieurs moi maintenant je fais ma propre lessive (ici) et je suis toujours aussi satisfaite. C’est donc tout naturellement que j’ai cherché à remplacer mon liquide vaisselle. Même bio, j’ai quand même un doute sur la composition du liquide vaisselle. Et puis mon objectif était également du supprimer un déchet supplément qu’est le contenant en plastique.

Je me suis donc mise en quête d’une recette de liquide vaisselle. J’ai fait plusieurs tests qui ne m’ont pas vraiment convaincu, pas assez moussant à mon goût ou bien trop gras. Je recherchais une recette simple et sans produits comme le bicarbonate de soude que je classe dans les produits nocifs vu leur pouvoir irritant. J’ai alors essayé le savon de Marseille en bloc, mon premier test n’a pas été concluant mais ça c’était parce que je n’avais pas utilisé le bon savon de Marseille. Pour la vaisselle il faut impérativement un savon sans glycérine car si elle est bonne pour la peau ce n’est vraiment pas top pour la vaisselle car ça laisse une pellicule grasse. Avec le bon savon de Marseille j’ai trouvé la bonne solution : de la mousse juste ce qu’il faut, la vaisselle est nickel et je pollue moins.

Bon je n’allais pas m’arrêter en si bon chemin, il fallait que je me penche sur la question tawashi. Si ça ne vous dit rien c’est une éponge homemade tout droit venu du Japon. Ce qui m’avait freiné au départ c’est la composition de cette éponge : coton ou laine la plupart du temps. Je me suis dit qu’avec l’humidité permanente ça allait finir par moisir tout ça beurk! Et puis grâce à un dossier Hellocoton je suis tombée sur un ancien article d’Une fille à frange. Dans cet article, réalisé pour le Projet DIY, elle explique qu’elle utilise des vieux collants pour réaliser sa tawashi. J’ai été conquise par cette idée, normalement pas de risque de moisissures avec cette matière synthétique et en plus ça permet de recycles mes collants.

J’ai donc découpé un vieux collant selon la technique du traphilo et j’ai réalisé ma tawashi au tricotin géant.

SAMSUNG CAMERA PICTURES

Et voilà, le volume de ma poubelle a encore diminué !

Et vous seriez-vous tenté par la tawashi ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

41 thoughts on “Objectif zéro déchet : du nouveau dans ma vaisselle

  1. Coucou Laurie,
    J’ai tricoté mes tawashis avec de la laine acrylique. Je ne suis pas trop convaincue car quand ça sèche, elles sentent le moisi et c’est bien dommage. Je suis bien tentée par le recyclage des collants, ils sèchent certainement mieux. Et j’utilise la poudre de coquille d’œufs pour gratter les fonds de casseroles rebelles 😉

  2. Dis donc, c’est une vraie philosophie de vie, ce zéro déchet ! Bravo ! J’ignorais qu’il existait plusieurs sortes de savon de Marseille. Je note. J’avais vu le DIY du tawashi d’Une fille à frange. C’est une bonne idée de l’avoir fait au tricotin géant. Merci pour ton article très instructif. Bonne journée.

    1. Et oui c’est toute une philosophie de vie! D’ailleurs je vais certainement participer à la création d’un groupe Zéro déchet dans ma ville.
      Il faut effectivement choisir le savon de Marseille adapté à l’utilisation que l’on souhaite en faire.
      Ne sachant pas crocheter, j’ai opté pour le tricotin géant monté en double épaisseur pour avoir la même gabarit qu’une éponge et pour ne pas trop chambouler mon cher et tendre 😉
      Très belle journée

  3. Je cherche aussi à faire mon liquide vaisselle maison et ton idée est bonne.
    Je ne connaissais pas la Tawashi et pourtant je suis fan du Japon.
    Merci Laurie pour toutes ces bonnes infos!

  4. Merci Laurie pour tous ces conseils éclairés! Le recyclage de collant c’est tellement une bonne idée (j’en ai quelques uns qui trainent). Faudra que j’essaye!
    Des bisous

    1. Mais de rien Léa! ça faisait un moment que je cherchais comment recycler mes collants et hop un déchet de moins 🙂
      Des bisous

  5. Bonjour, super merci pour le tuto du Tawashi depuis le temps que je me dis qu’il faut que j’en fasse un. Pour le liquide vaisselle pour ma part j’ai trouvé une recette. Je la mettrai prochainement sur mon blog. Mais c’est vrai que ça ne remplace pas le fameux liquide vaisselle qui mousse, dégraisse et qui pollue. Au début j’ai eu du mal à m’y habituer et maintenant j’en suis satisfaite mais bon ça dépend des habitudes de chacun. Mais ton idée de savon est aussi très bonne car du coup il n’y à rien à préparer. Belle journée

    1. En fait j’aime chercher comment simplifier les choses au maximum et là avec le bloc de savon de Marseille j’ai trouvé ce qu’il me convenait et en plus ça mousse ni trop ni trop peu 🙂

  6. Merci pour ce post,je ne connaissais pas le tawashi. Je vais faire la quête aux collants autour de moi;bien envie d’en crocheter un:-)

  7. Le savon de Marseille reste un problème pour moi depuis mon changement de région.
    Trop de contrefaçon, je n’arrive pas à trouver un vrai savon de Marseille à l’ancienne à l’huile d’olive.
    Je trouve l’initiative top! j’ai arrêté beaucoup de produits nocif des magasins depuis plusieurs années maintenant et j’espère un jour faire comme toi. Créer ses propres produits.

    1. Merci Aurélia :)Le savon de Marseille je le commande à la Savonnerie du fer à cheval qui fait de l’authentique savon de Marseille.

  8. Je suis contente de lire ton article et je suis heureuse de voir que tu es conquise par les tawashi en collant 😀
    C’est une bonne idée d’en réaliser avec un tricotin géant, de quoi limiter grandement les déchets.
    Bon week-end.

    1. Merci à toi surtout pour ta super idée qui permet en plus de recycler les collants et ça faisait un moment que cherchait 🙂 Et comme je ne sais pas crocheté, le tricotin géant s’est imposé!
      Très bon week end

  9. Ça fait longtemps que je veux tester le tawashi, mais utiliser les vieux collants !!! J’y aurais jamais pensé ! Maintenant je sais à quoi vont me servir mes vieux collants 🙂 Merci Laurie !

  10. Bonjour, merci pour ce blog vraiment très interessant.
    Par contre je n’ai pas compris comment transformer les collants en traphilo ???

    1. Il faut cliquer sur le lien pour voir transformer le collant en trapilho, le tuto était fait avec un tee-shirt mais le principe est exactement le même!

  11. je ne connaissais pas le tawashi. je suis comme toi je ne sais pas crocheter mais je vais tenter avec le tricotin de ma fille 🙂 je suis ravie de suivre ton parcours zéro déchet et de piocher des idées. Ca ne te tenterai pas un swap « zéro déchet » ?

  12. Cela fait plusieurs fois que j’entends parler du savon de Marseille pour faire la vaisselle, je vais me laisser tenter! Tu achète le tien sur Dijon ? Parce que ce n’est pas toujours évident de trouver du bon savon 😉 Pour le Tawashi je suis moins convaincue mais en même temps j’ai des tonnes de collants qui filent chaque année, je les lave et je les garde pour le jour où je me motiverais à coudre un coussin de porte pour protéger du froid et pour remplacer le molleton, mais bon, je peux en sacrifier un ou deux pour tester 🙂

    1. Le savon de Marseille je le commande à la Savonnerie du Fer à cheval, c’est de l’authentique. Je n’ai même pas essayé d’en chercher sur Dijon.
      En ce qui concerne la tawashi il n’y a pas vraiment de différence d’utilisation avec l’éponge surtout si on la fait du même format, ça vaut le coup de sacrifier quelques collants.
      Des bisous

  13. Merci pour cet article très intéressant !
    Serait-il possible d’avoir la recette de ton liquide vaisselle ? Merci d’avance =)

  14. Bonjour ,je vais essayer de crocheter un chiffon tout usage avec de vieux collants .
    Comme produit de substitution au liquide de rinçage lave-vaisselle ,j utilise le vinaigre blanc et c’est efficace.

    1. Ah oui c’est une bonne idée de crocheter un chiffon tout usage avec de vieux collants.
      J’imagine que le vinaigre blanc doit être efficace comme liquide de rinçage lave vaisselle.

  15. Ton tawashi est top ! Pas de vieux collant mais j’avais utilisé un vieux legging pour faire un tawashi. Il était joli mais s’est complètement démonté dans la machine à laver 🙁 J’ai essayé ensuite avec les manches d’un haut mais pas toujours hyper pratique car c’est très épais et mes tissus n’étaient pas top. Du coup, j’ai opté pour une brosse en bois et comme je ne me suis pas encore lancée dans le tricot j’ai commandé un tawashi chez Hakuna Taka qui est en acrylique et je le trouve génial. La matière est hyper agréable et pour le moment pas d’odeur. Donc brosse en bois + tawashi en acrylique avec savon de Marseille pour moi 🙂

    1. Ce n’est pas évident de trouver de bonnes alternatives. Après plusieurs mois d’utilisation j’ai du me résoudre à revenir au liquide vaisselle écologique et éponge recyclée. Le savon de Marseille laissait un voile qui engraissait mes torchons, l’évier et la tuyauterie et le tawashi était toujours un peu humide et en matière d’hygiène ce n’était pas top 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *