Un week end mémorable à Venise

Venise est surtout connue pour son carnaval et ses gondoles mais c'est surtout une île magnifique à visiter en toute saison avec son amoureux ou entre copines.

Si je vous dis week end à Venise, vous pensez certainement qu’il s’agit d’un week end en amoureux. Et bien non il est question d’une escapade entre filles, l’amoureux lui il est resté à la maison hihi. Il n’est pas non plus question d’un week end onéreux, c’est une version low cost que je vous propose.

Alors voilà tout a commencé quand une amie cherchait une idée originale d’escapade à faire entre copines en lieu et place de l’enterrement de vie de jeune fille « classique » qui ne lui convenait pas. Et puis en évoquant le sujet des destinations accessibles facilement depuis Dijon  avec un collègue, celui-ci m’a rappelé qu’il y avait un train de nuit qui allait directement à Venise. Je ne m’étais jamais penchée sur la question pensant que ça devait être assez cher. Au final ce n’était pas si cher que ça, selon les dates il était possible de trouver un aller – retour entre 70€ et 90€ soit le prix moyen d’un biller aller – retour Dijon / Paris en TGV.  Le principal intérêt de ce train est qu’on le prend le vendredi à 22h et que l’on rentre le lundi à 7h. On peut donc partir après le boulot et revenir juste pour la reprise, et en plus on peut profiter pleinement de 2 jours sur place en n’ayant qu’une nuit à payer. Nous avons donc rapidement bloqué cette destination. Par le plus grand des hasard et par une connaissance d’un connaissance, nous avons trouvé une location pour la nuit à Venise à deux pas de la Place Saint Marc pour pas cher du tout.

A la base j’avais une vision très réduite de Venise. J’imaginais que l’île était toute petite et se limitait à la place Saint Marc et quelques canaux autour. Je pensais également qu’en dehors de la période du carnaval c’était un peu mort comme Saint Tropez en hiver. Mais bon peu importe, cette petite escapade m’enthousiasmait.

Nous avons donc pris le train couchette en garde de Dijon à 21h57 pour être très précise. Alors le train couchette c’est comme l’Orient Express mais sans le luxe de l’Orient Express. C’est très sommaire mais c’est ce qui fait tout le charme du voyage. Nous devions être quatre dans une cabine et la cinquième devait être dans la cabine d’à côté ce qui ne nous enchantait pas vraiment. Nous étions prête à aller piquer un lit à côté pour être toutes ensemble mais finalement la responsable de la cabine nous a indiqué que la cabine était faite pour six couchage et que nous pouvions rester ensemble sans rien nous expliquer. Il nous a donc fallu trouver les lits escamotables qui étaient dissimulés ce que nous avons fini par faire. Bon heureusement que nous n’étions que cinq et non six car je ne sais pas où nous aurions mis nos valises. C’est quand même assez exigu et c’est toute une organisation pour déplier, faire les lits se changer et se coucher. Je ne saurais pas vraiment dire si j’ai dormi ou si je rêvais que je ne dormais pas, la sensation du ballottement du train est assez particulière et avec le sac de couchage en synthétique on glissait d’un bout à l’autre de la couchette. Au moins à l’aller nous n’avons pas été perturbées par les contrôles de police et de douane. La responsable de cabine nous avait pris nos cartes d’identité / passeports pour les présenter lors des différents contrôles. C’est quand même curieux de se trouver sans papier durant tout le voyage car ceux-ci ne nous étaient rendu que le lendemain à l’arrivée à Venise.

A peine sorties de la gare nous étions déjà au cœur de Venise, le dépaysement est garanti. Malgré la chaleur déjà écrasante à même pas 10h du matin et la fatigue, nous avons décidé de nous rendre à notre appartement à pied. Je ne sais pas combien de ponts nous avons franchis mais je peux vous dire que nous avons monté et descendu un certain nombre de marches les Vénitiennes doivent avoir des fesses en béton avec tout ça hihi

Place Saint Marc

Basilique Saint Marc
Campanile
Palais des Doges et pont des soupirs

 

Hormis une petite difficulté à ouvrir la porte, l’appartement fut une belle surprise. Il était très fonctionnel avec ses deux douches et ses sept couchages. Après une rapide douche, nous avons décidé de nous rendre sur la magnifique île de Burano où toutes les maisons, sans exception, sont peintes dans une belle couleur vive. La spécialité de cette île n’est pas le verre contrairement à Murano mais la dentelle.

 

Burano

 

Nous sommes rentrée en fin d’après midi sur Venise, nous sommes repassées par l’appartement pour nous poser un peu, nous changer, prendre un super apéro aux couleurs locales et nous reparties pour le restaurant que nous avions réservé. Alors en fait à Venise il vaut mieux éviter de réserver quelque chose car on n’est jamais sûr de le trouver. Cette île est un véritable labyrinthe, il n’y a pas toujours de nom de rue d’indiqué et tout se ressemble, plusieurs fois nous avons eu l’impression de revenir sur la même place alors que non il s’agissait d’une place différente. Même le gps était complètement perdu.

Un énorme bateau de croisière s’aventurant jusqu’au cœur de Venise

 

Résultat nous sommes arrivées avec 30 min de retard. Par contre, aucune remarque ne nous a été faite à ce sujet, ils doivent être habitués. En tout cas ça valait vraiment le coup, la terrasse du restaurant était magnifique et je me suis régalée avec un risotto à l’oursin et tartare de crevettes là encore pour un prix plus que raisonnable.

Nous nous sommes ensuite dirigées tant bien que mal vers le pont du Rialto. Je pense qu’il y a des petits malins qui doivent prendre plaisir à voir les touristes se perdre car le peu de pancartes que l’on trouve sont « trafiquées » de sorte qu’elles vous indiquent d’aller à droite et à gauche. Bon nous avons quand même trouvé le fameux pont.

 

Nous sommes rentrées à 1h du matin à l’appartement mais problème,  la clé ne voulait plus du tout rentrer dans la serrure je tiens à préciser que nous n’étions pas sous l’emprise des effet du Spritz hihi. Quand vous vous retrouvez enfermés dehors suite à une porte qui a claqué, phénomène que doivent bien connaître les Parisiens, il est indiqué d’utiliser une radio pour « crocheter » la porte. Sauf que voilà, qui se promène avec une radio dans son sac à main ? Nous avons dons passé en revu les choses que nous pouvions avoir sur nous et qui auraient les mêmes propriétés qu’une radio. Ma première idée pas du tout lumineuse fût une plaquette de médicaments. Alors en fait ça ne fonctionne pas du tout car le morceau de plaquette disponible était trop petit, certains médicaments sont même restés coincés dans la serrure. Rien qu’ en revisualisant la scène complètement improbable de moi en train d’essayer de crocheter cette serrure avec cette plaquette de médicaments à 1h du matin alors que je n’avais pas dormi de la nuit dans le train et qu’il faisait une chaleur étouffante, la crise de fou rire que nous avons eu sur le moment me reprend. La deuxième idée fût d’utiliser une carte d’identité de l’une d’entre nous qui était périmée et donc qui ne risquait pas grand chose. L’idée était nettement meilleur que celle de la plaquette de médicaments, je sentais la serrure bouger mais là encore la carte d’identité était trop petite pour que ça fonctionne. Après 45 min nous avons décidé de tenter une autre solution. L’une de nous a inséré le peu de la clé qui voulait bien rentrer dans la serrure pendant qu’une autre « secouait » la porte et finalement grâce au vibrations la clé a fini par rentrer dans la serrure, ouf !

Le lendemain matin nous avons flâné dans les rues plus touristiques du Rialto.

Sonnettes en bas d'un immeuble
Sonnettes typiques en bas d’un immeuble

 

L’après midi nous sommes allées nous promener tranquillement côté mer.

Nous avons pris le train à 19h20. Cette fois-ci nous étions au top de l’organisation de la préparation des lits. Par contre, dans le sens du retour le contrôle de police se fait directement en cabine. C’est un peu surprenant de se faire réveiller en pleine nuit par quelqu’un qui tambourine à la porte : « Contrôle de police, ouvrez la porte » et qui vous met la lumière en pleine figure pour voir si vous êtes bien la même personne que sur la carte d’identité. Nous sommes arrivées à Dijon à l’heure prévues et nous étions deux à aller directement au travail ensuite les autres ont été des petites joueuses, elles avaient pris un jour de congé hihi.

Je pense que je garderai le souvenir de ce week end mémorable tout ma vie. Venise est un lieu magique et nos quelques péripéties n’ont fait que rendre ce week end inoubliable.

 

Et vous vous êtes déjà allée à Venise ? Si non j’espère vous avoir donné envie de vous y rendre.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

12 thoughts on “Un week end mémorable à Venise

  1. J’y étais allée il y a fort fort longtemps en voyage scolaire et du coup je n’avais pas été super emballée, mais ton petit road trip entre copines à l’air génial!
    Bisous

    1. Il faut que tu retentes l’expérience de Venise, il existe des versions beaucoup plus fun que celle du voyage scolaire 😉
      Des bisous

    1. J’avais vraiment envie de partager ce moment car je me dis qu’il y a certainement plein d’autres personnes comme moi avant qui ont une image complètement fausse de Venise.
      Très belle soirée. Ciao 🙂

  2. J’y suis allée deux fois et c’est une ville que j’aimerai visiter de nouveau, j’avais songé au train depuis Dijon effectivement, mais je pense que j’irais plutôt en voiture pour pouvoir visiter plus longtemps la région alentours!
    Des bisous

    1. Après sur place on peut aller visiter pas mal d’endroits en bateau. Nous n’avons fait que Burano vu la durée du séjour. Bon en même temps je ne suis pas voiture du tout alors j’aurai toujours des arguments contre 😉
      Des bisous

  3. C’est rigolo parce que moi aussi j’y suis allée avec une copine,. J’y suis allée en avion et à l’aéroport j’ai pris un bateau-navette. C’est très chouette d’arriver à Venise par la mer. Merci pour le petit reportage, ça me donne envie d’y retourner avec Môsieur, s’il est sage…^^

    1. Il y a vraiment de quoi passer un super moment entre filles à Venise et en plus ce n’est pas un week end qui revient cher contrairement à Londres par exemple.

    1. Ah oui j’ai bien profité. Un ou deux jours de plus nous auraient permis de faire des visites de musées mais bon ce sera pour une prochaine fois.
      Des bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *