Objectif zéro déchet : dans ma salle de bain

cosmétiques zéro déchets

Tout début janvier, je me lançais comme objectif de tendre vers le zéro déchet (ici). Bon j’avais déjà une certaine sensibilité en la matière mais j’avais envie d’aller bien plus loin. Il est clair que je n’attendrais pas de si tôt le zéro déchet car si certaines choses sont faciles à mettre en oeuvre d’autres le sont beaucoup moins pour différentes raisons et souvent à cause du manque de temps. Malgré tout je me tiens au cap que je me suis fixé et j’avance par petits pas mais j’avance, c’est ce qui compte après tout.

Il y a un domaine où il est assez facile de consommer zéro déchet, c’est la salle de bain. Je dois bien dire que le changement c’est fait tout naturellement mise à part un produit qui me donne du fil à retordre n’étant pas convaincu par ses substituts bloque grrr mais je vous en dirais plus un peu plus tard. Et en fait je réalise que non seulement je consomme des produits plus naturels, plus sains, plus locaux mais en plus j’en utilise moins.

Voici ce que l’on trouve dorénavant dans ma salle de bain bon là je ne vous présenterais que la partie qui me concerne car mon cher et tendre à beaucoup de difficultés à changer ses habitudes et là il n’est pas dupe contrairement à tout ce qui concerne la nourriture car là il m’arrive de tricher et ils ne se rend pas toujours compte quand lorsque l’on mange vegan hihi. 

1. Mascara et correcteur de teint vert de la marque Bo.ho. J’ai découvert cette marque de cosmétique en pharmacie, pour être franche c’est surtout l’emballage minimaliste et en carton qui m’a séduit au départ, c’est bien mieux que le plastique. Et puis en fait je trouve ces produits de très bonnes qualité. Je peux enfin reporter du mascara car j’ai fait une grosse conjonctivite allergique il y a quelques années et à chaque fois que je tentais de mettre de nouveau du mascara mes yeux me brûlaient maintenant c’est terminé. Je n’étais pas convaincu au départ par le correcteur de teint mais en fait je ne savais tout bêtement pas l’appliquer. Je l’applique maintenant au pinceau après avoir bien hydraté ma peau, il est vraiment top pour les peaux sensibles qui rougissent. Je viens juste de découvrir que cette marque détenait la mention slow cosmétique donc malgré le fait qu’on puisse la trouver en pharmacie, c’est une marque très intéressante et pas très cher en plus.

2. Déodorant solide artisanal. Depuis la diffusion du reportage sur les déodorants et anti-transpirants de l’émission On n’est plus des Pigeons, j’ai arrêté net d’utiliser ces produits pour le moins nocifs. Vous devez vous demander pourquoi je ne fabrique pas moi-même mon déodorant. Et bien voilà je suis en plein doute concernant la réalisation des cosmétiques homemade étant en plein divorce d’avec Aroma Zone. Il y a quelque temps alors que j’animais un atelier récup à La Ruche qui Dit Oui, une participante m’avait dit que ce n’était pas forcément une bonne chose d’utiliser les produits Aroma Zone. Sur le coup je n’avais rien voulu entendre et puis en y repensant je me suis avouée qu’il y avait des choses qui n’était pas terribles : des recettes qui nécessitent un certain nombre d’ingrédients dont on n’a pas forcément l’utilité ensuite, les ingrédients vendus en quantité pas toujours très adaptée aux besoins, des contenants en plastique, …Et puis l’article de Miss Petits Produits a fini par me convaincre que mon histoire avec Aroma Zone était bel et bien sur le point de s’achever. Du coup je suis un peu perdue. J’ai essayé de me tartiner les aisselles de bicarbonate de sodium mais je n’ai pas vraiment la technique d’application. Lors d’un événement de créateurs locaux, je suis tombée sur une créatrice qui fabriquait notamment des déodorants solides à la liste d’ingrédients très courte, je n’ai donc pas hésité j’en ai acheté et je ne le regrette pas.

3. Shampoing solide Lamazuna. Je vous ai déjà dit tout le bien que j’en pensais (ici) et je suis toujours autant séduite.

4. Cosmétiques à base d’huile d’olive Baume et sens. J’ai découvert cette marque bio, artisanale et locale à La Ruche qui dit Oui et j’adore ces produits. Cette marque ne propose que des produits à base d’huile car contrairement aux cosmétiques classiques constitués au moins pour moitié d’eau il n’y a pas besoin d’intégrer des substances chimiques. Je suis fan du savon miel et citron qui a remplacé mon démaquillant, mon gel douche et mon savon pour les mains, du baume douceur carotte/palmarosa que j’utilise pour le visage et le corps et du baume à lèvres qui dure très longtemps.

5. Mon fond de teint poudre que j’avais réalisé mais que je remplacerai ensuite par un produit de la marque Bo.Ho pour les raisons mentionnées plus haut.

6. Mes serviettes hygiéniques homemade. Et bien une fois de plus j’ai décidé de changer mes habitudes après avoir vu un reportage de On n’est plus des Pigeons. Au départ je pensais acheter le kit de Dans ma culotte que j’avais découvert grâce à Léa du blog Pin’k’Up mais voilà j’ai tardé à passer commande et je me suis retrouvée à devoir gérer l’affaire. Du coup, j’ai du improviser et réaliser mes propres serviettes avec ce que j’avais dans mon placard (un morceau d’un vieux legging pour le dessus, un morceau de vieux pull de travail de mon cher et tendre au milieu et un morceau de tissu imperméable d’une doudoune raccourcie) et au final c’est vraiment efficace, je suis totalement convaincue.

En revanche, je n’ai pas encore trouvé le bon dentifrice de remplacement. J’ai fait des essais non concluants pour l’instant et puis les différents ingrédients utilisés dans les recettes homemade ne sont pas forcément très bons pour l’émail des dents et si c’est pour abîmer mes dents dents au final, ça ne vaut pas le coup.  Je voulais tester celui de Lamazuna mais il n’est plus en vente. Je pense que je me contenterai d’acheter un dentifrice bio, j’aimerais en trouver un qui ne soit pas dans un tube en plastique mais là ce n’est pas gagné.

Et vous que trouve-t-on dans votre salle de bain ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

33 thoughts on “Objectif zéro déchet : dans ma salle de bain

  1. Ah c’est chouette cette décision zéro déchet que tu as prise ! Du coup, on découvre des produits ! 🙂 Non franchement, quand je vois tout ce qu’on jette, ton article m’interpelle ! Je serais bien tenter par le correcteur de teint Boho étant donné que j’ai souvent des rougeurs disgracieuses. merci pour l’info !
    Pour ma part, j’ai découvert l’après shampoing Lush qui est une tuerie niveau odeur et qui répare très bien les cheveux. Le pot est en plastique. Mais petit plus de la marque : si tu rapportes 5 pots vides, on t’offre un masque pour le visage. Je suppose que c’est pour les recycler par la suite. Belle journée et bisous

    1. Ah oui je te recommande le correcteur de teint Bo.Ho si tu as des petites rougeurs. J’avais testé le shampoing solide lush mais il ne m’avais pas convenu à l’époque, mes cheveux étaient tous poisseux, l’important est de trouver celui qui nous convient 🙂
      Des bisous

  2. Bravo pour tes efforts. J’avoue que tu m’inspires beaucoup dans la quête du zéro déchet même si je suis loin d’être aussi efficace et déterminée que toi. Personnellement, mon prochain pas pour l’humanité sera l’utilisation de la coupe menstruelle (parce que fabriquer et laver mes serviettes… Euh… Non merci!).
    Moi, même si j’aime l’idée du zéro déchet, j’aime encore plus l’idée d’acheter aux producteurs locaux (hongrois,pour moi) parce que je fais un geste pour des gens passionnés et c’est aussi important que poir la planète (pour moi, en tout cas). Après, les emballages, il faut chercher un moyen de les recycler… Je rode autour de min tubes de dentifrice en ce moment en me demandant en quoi je pourrais le transformer…

    1. J’achète également beaucoup aux producteurs locaux via la Ruche Qui Dit Oui et j’ai animé un atelier traphilo pour transformer des sacs en plastique en cabas réutilisable.
      Des bisous

  3. Moi je dis bravo. Le zéro déchet, c’est vraiment pas facile…
    J’ai commencéà convertir mes filles à la pierre d’alun au lieu du déodorant classique. Pour le coup, c’est zéro déchet et un investissement de 5 euros par an. J’ai lu que la pierre d’alun n’est pas la panacée….et pourtant, ça marche super bien. Du coup, si tu pouvais transmettre ta petite recette…. (Merci !)
    Un truc contre les mauvaises odeurs (les enfants, quand ils grandissent, ont parfois des odeurs un peu rudes au niveau des pieds…. Mais ça marche aussi pour les grands : un bain de pieds à l’acide borique, 2 fois par semaine, et du mélange de talc et du meme acide dans les chaussures. C’est mieux que tous les produits vendus qui coûtent une blinde.
    Le shampoing, c’est Lush pour l’une, et. classique pour l’autre. Mais je pense que nous allons passer sur une recette maison là aussi. J’ai trouvé une recette à base d’argile et de bicarbonate…. À tenter ce week-end Après shampoing maison, y en a pas. Sauf une recette de grand mère qui a fait ses preuves : vinaigre dans lequel j’ai mis des pelures d’oranges à mariner 15 jours, puis j’ai filtré. Je mets une dose de vinaigre pour 20 doses d’eau dans une carafe, et je l’utilise en dernière eau de rinçage. Les cheveux se démêlent très facilement, sont plus brillants et sont plus lisses.
    Nous sommes passées aux coupes menstruelles depuis quelques années, et j’avoue que mon porte monnaie me dit merci !
    Pour le maquillage, c’est vraiment une autre histoire…. Et là…c’est le drame !
    Merci de nous inspirer comme tu le fais.
    bon week-end de Pâques à ta tribu !

    1. Merci pour ce partage d’expérience 🙂 Pour le maquillage je recommande les produits de la marque Bo.ho, ils sont bien sur tous les points 🙂
      Très bon week end de Pâques

  4. Merci d’avoir mentionné mon article. J’espère qu’il continuera à en faire réfléchir certaines, les emmenant vers une consommation plus saine, dans le respect de notre santé mais aussi de la planète. Si tu le désires, tu peux tenter une huile de coco à laquelle tu ajoutes 3% d’huile essentielle de palmarosa c’est efficace en tant que déo naturel. Je salue tout en tout cas ta démarche vers une meilleure gestion des déchets, je découvre ton blog et j’aime beaucoup!
    Misspetitsproduits

    1. Oh merci d’être venue me rendre une petite visite. Je ne pouvais pas ne pas citer ton article 😉 Merci aussi pour ton conseil déo 🙂
      Bises

  5. Wahou, tu as en effet déployé un nombre d’efforts conséquents et c’est tout à ton honneur, ça me donne envie de m’y mettre encore plus aussi, j’ai simplement le shampoing solide et l’éponge konjac (qui remplace mon nettoyant visage) lamazuna et j’en suis très contente ! Je vais également chez un coiffeur qui n’utilise que des produits bio et qui me fait des couleurs végétales (c’est vraiment génial)
    Je suis également passé à la cup il y a presque un an, et je suis plus que convaincue, ça m’a changé la vie, je ne comprends pas que ce ne soit pas plus utilisé, mais bon, ça viendra peut-être !
    En tout cas, bravo pour tes initiatives et merci de nous tenir au courant et de nous donner de bons conseils 🙂

    1. En coiffeur bio, j’en rêve! Je redoute ma prochaine visite chez le coiffeur, je vais être obligée de lui dire de ne pas me laver les cheveux je juste me les mouiller pour me faire ma coupe, je ne sais pas comment la coiffeuse va le prendre!
      Des bisous

  6. Bravo pour tous tes efforts! Et merci pour la découverte de la marque Bo.ho, Hop! dans mes favoris 😉
    Ici aussi, on tend vers le moins de déchet possible. J’ai en plus l’aide de Mr qui est très motivé, lit toutes les étiquettes, etc mais j’imagine que le fait qu’il soit végétarien depuis sont adolescence fait qu’il est plus sensible à ce genre de sujet. Ça aide!
    Après les dents, je m’attaque au déo. J’ai déjà testé une recette maison qui ne m’a pas convaincue, je suis donc en recherche d’une autre qui me convienne mieux. La quête de simplicité est parfois bien compliqué!

    1. Ah oui si Mr est végétarien j’imagine que ça facilite bien les choses car moi c’est un pur carnivore 🙂
      Je confirme que la quête de simplicité n’est pas toujours simple mais j’aime bien les casses têtes 🙂
      Des bisous

  7. C’est donc ce baume douceur qui sent si bon ?
    Non car sérieusement il donne un côté terriblement frais que j’ai envie de l’adopter !!!
    J’aimerai tellement mettre en place le zéro déchet et je m’en sens bien incapable, j’ai commencé à trier tous mes cosmétiques et n’achète vraiment que ceux que j’utilise jusqu’au bout.
    J’ai tenté la pierre d’Alun comme déodorant mais n’est pas été très satisfaite, en prime j’ai un réel problème de sudation et n’utilise depuis qu’un déodorant Clarins qui coûte un bras.
    J’aimerai passer à la cup, mais avant je vais poser un stérilet donc on verra comment tout se déroule, j’aurais aimé utiliser des couches lavables pour mon fils et puis je me dis que je n’ai plus que « quelques » mois à lui en mettre et donc que l’investissement ne serait pas très rentable !
    Bref je me trouve des excuses et j’ai encore beaucoup de progrès à faire !

    1. De ce que j’ai lu, la pierre d’Alun ne serait pas si bien que ça. En revanche les déo naturels au bicarbonates fonctionnent pas mal et ça même en cas de stress quand on rate la correspondance de son train et que le RER tombe en plus en panne 😉
      Après chacun va à son rythme le tout s’est d’essayer de changer par petits pas ses habitudes 🙂
      Des bisous

  8. Pour le dentifrice, j’utilise celui en poudre de chez Pear Blan, il y en a au citron ou à la menthe. La poudre se trouve dans une boite en plastique bleue que tu peux recycler. Une fois mon dentifrice fini, je nettoie la boite et je m’en sers pour ranger mes élastiques de cheveux ou des petites choses dans mon atelier.
    J’ai éliminé les cotons de ma consommation, je suis passée aux lingettes lavables faites maison.
    Pour le maquillage, je mets seulement une crème de jour de chez Melvita dont l’emballage est en carton et un mascara italien bio sans emballage.
    je n’ai ps testé les serviettes hygiéniques maison..
    en tout cas, chapeau bas pour ce challenge zéro déchet !

    1. Je vais aller voir cette poudre de chez Pear Blan, mais c’est quand même dommage que la boîte soit en plastique. Je vois que toi aussi tu es sensible au sujet du zéro déchet et c’est vraiment top 🙂
      Des bisous

  9. Merci pour cet article, qui va me permettre d’acheter du maquillage plus écologique. Pour le dentifrice, j’ai fait un essai : huile de coco, argile verte, carbonate de calcium, SCI et huiles essentielles de menthe, mais je viens de l’arrêter au bout de trois semaines, car mes gencives en ont pris un coup. Je vais tenter quelque chose de plus léger avec simplement de l’argile verte, quelques gouttes d’HE de menthe et un peu de bicarbonate. Qu’en penses-tu ? J’ai trouvé que le combo bicarbonate + argile + carbonate, c’était trop abrasif. Des bisous.

    1. Je ne suis pas étonnée du résultat suite à l’utilisation de ta recette de dentifrice vu ce que j’ai lu et c’est bien ce qui me pose problème avec les dentifrices homemade.
      Des bisous

  10. Salut Laurie !
    Comme toi, j’ai rédigé quelques articles sur la salle de bain au cours de l’année dernière pour partager mon changement d’habitude. Concernant le mascara Boho, je trouve qu’il coule un peu :/ j’avais testé celui de Lavera avant ça et le résultat n’était pas assez prononcé à mon goût… Difficile de trouver chaussure à son pied (ou cosmétique à son visage ^^ ). En revanche, tu m’as donnée envie de tester le correcteur de teint car comme toi, j’ai la peau sensible qui rougit à la moindre agression.
    Pour le déo, j’ai opté pour la pierre d’alun il y a longtemps. je pense que je testerai le diy d’ici peu car je suis une incorrigible curieuse et comme tout le monde me vante les mérites de l’huile de coco, je ne résisterai pas longtemps encore ^^
    Et sinon, pour le dentifrice, je me tâte aussi à le fabriquer moi-même… en attendant, je prends celui de la marque bio Lavera il est très bien mais en tube plastique :/

    1. Hello, merci pour ton commentaire, j’irai voir tes articles. Et bien le déo à l’huile de coco ça fonctionne vraiment bien, c’est incroyable, je pense que je tenterais de le réaliser moi même quand j’aurai terminé mes 2 petits cubes qui ont une durée de vie assez longue 🙂 Le plus compliqué pour moi reste vraiment le dentifrice, ce ne serait pas compliqué de le vendre en petits pots en verre quand même 🙁

  11. il existe le dentifrice en pastilles à croquer, qui moussent, chez Lush, je ne sais pas s’il y a une boutique près de chez toi; il est vraiment super super, son seul défaut c’est qu’il est cher malheureusement, vu la quantité qu’on consomme, une boite ne fait pas long feu – bisous !! et bravo pour la réduction des déchets, figure-toi que je pensais aussi aux serviettes hygiéniques textiles, je me tâte encore un peu – bonne soirée

    1. Ah merci pour l’info, je ne connaissais pas le dentifrice en pastilles à croquer, après il faut regarder ce qu’il y a dedans car les produits Lush ne sont pas toujours très « green » contrairement à ce que l’on veut nous faire croire 🙁 Moi je suis conquise par les serviettes hygiéniques textiles ça me convient parfaitement 🙂
      Bonne soirée

  12. Bonjour, je découvre ton blog grâce au forum de la blogschool… et j’adore ! Challenge zéro déchet, la ruche qui dit oui, la marque Bo.ho, l’huile de coco à toutes les sauces… je me sens un peu comme à la maison 🙂

    Par contre les serviettes hygiénique lavables… là je suis dépassée. Depuis 8 ans je vis une histoire d’amour infinie avec ma coupelle menstruelle (enfin avec 3 successives… mais c’est une autre histoire). Tu n’as jamais voulu essayer ? Pour moi ça a été une vraie libération, et cette période du mois n’est qu’une période comme une autre, j’oublie complètement que j’ai mes règles (j’oublie même parfois la cup carrément…).

    Bonne continuation et au plaisir de continuer à te lire !

    1. Oh merci pour ton sympathique commentaire! Je sens que le Blogschool va être un lieu de belles rencontres 🙂
      La cup ce n’est pas mon truc mais l’important dans cette démarche zéro déchet est de trouver ce qui nous convient et qui est le plus en encore avec ce que l’on est, ses valeurs, … Cette période n’a jamais été un problème pour moi, je ne cherchais pas la libération car je ne me suis jamais sentie prisonnière 😉
      A très vite alors

  13. Pour le bicarbonate en déo, j’avais simplifié la recette d’Antigone XXI : mélanger le bica dans l’huile de coco, jusqu’à avoir une pâte molle. Depuis, j’ai encore simplifié : bica ultra fin (comme de la levure), appliqué directement sur les aisselles non séchées après la douche. Le truc, c’est de ne jamais frotter le bica sur la peau. Je saupoudre une pincée sur ma paume, et je pose ma paume sur l’aisselle. Déo garanti 48h.
    Et pour le dentifrice, j’ai fini par suivre Natasha des Echos Verts : brossage à l’eau, et c’est tout. J’utilise du dentifrice quand j’en ressens le besoin, ce qui m’arrive peut-être tous les quinze jours maintenant.
    Le chemin est long, mais une fois les étapes franchies, on ne revient plus en arrière.
    Le moins c’est le mieux !

    1. Alors c’est sûr impossible de faire chemin arrière ensuite! Je fini mon déo façon « Antigone XXI » et j’essaierai le bicarbonate ultra fin. Pour le brossage des dents je n’en suis pas encore à l’eau seule mais j’y viens progressivement.

  14. Bravo pour cette démarche et merci pour ce résumé.
    Concernant les cosmétiques, j’ai décidé de terminer tous mes produits de maquillage l’année dernière, puis de ne plus en racheter, mis à part quelques produits de base, naturels et bio.
    Finalement, j’ai découvert la marque Avril, française et bio, et packaging ultra-limité. Du coup, de très bon produits et pas chers (car pas de pub, ni emballage extérieur). Quelques boutiques en France + sur leur site web.
    Suis passée au « no make-up » la plupart du temps. Pour les autres jours, j’ai 6 produits Avril. Basta.
    Résultat : budget maquillage très bas (quasi inexistant en fait), gain de place dans la salle de bain, et maquillage naturel qui me met en valeur (fini les tendances mode qui ne vont à personne).

    1. Merci pour ton partage d’expérience. C’est lorsque l’on se lance dans une telle démarche que l’on se rend compte à quel point notre quotidien est envahi de choses inutiles et pas toujours bonnes pour nous et l’environnement en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.