fbpx
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print

Quelle valeur t’accordes-tu ? Sur une échelle de 1 à 10, comment te positionnes-tu ? A quelle fréquence as-tu des pensées du genre : « je suis nulle », « je ne le mérite pas », « je ne suis pas assez », … ? Si tu as écouté l’épisode du podcast sur comment transformer son dialogue intérieur et que tu as fait les exercices, tu as une idée précise de la place qu’occupent ces pensées dans ton esprit. L’estime de soi, c’est la perception et l’auto-évaluation de ta valeur. Ce qui est différent de la notion de confiance en soi qui correspond à ce que tu te sens en capacité de réaliser. Ces notions sont différentes mais néanmoins interdépendante.

La détermination de notre valeur

Dans notre société il y a une certaine confusion entre qui nous sommes et ce que nous faisons. Notre valeur d’être humain est associée à notre statut socio professionnel puis familial. Lorsque l’on rencontre une personne pour la première fois, on en vient rapidement à lui demander quelle activité professionnelle elle exerce. On lui demande ensuite si elle est en couple et si elle a des enfants. Ces questions permettent-elles vraiment de définir qui est la personne et qu’elle est sa valeur ?  Non, bien sûr que non ? Pour autant, c’est tellement ancré que l’on ne sait pas vraiment dissocier l’être du faire. Ce qui explique pourquoi que peut se sentir dévalorisée lorsque l’on est en période de recherche d’emploi, de congé parental ou mère au foyer.

Je te mets au défi de te présenter sans parler de ton activité professionnelle ni de ta vie familiale. Pas évident, n’est-pas ?

Comment augmenter son estime de soi ?

Je te propose ici 5 axes de travail pour augmenter son estime de soi. Il n’y a bien évidemment rien de miraculeux. Il ne faut pas se leurrer, il n’y a pas de recette miracles qui fonctionnent instantanément. Si tu veux changer en profondeur et de façon durable, tu vas être amenée à faire un travail profond sur toi. Je ne les compte pas mais plusieurs fois par semaine, on me répond en commentaire de mes publications que ce n’est pas facile. Non, ce n’est pas facile, comme rien qui nous fasse grandir dans la vie d’ailleurs. Le plus important c’est que c’est possible. Et c’est bien cela qu’il faut retenir. Les efforts finissent par payer. Personne n’a développer des abdos en béton en ne faisant rien. Aucun champion, quelque soit sa discipline n’est parvenu aux sommets sans produire aucun effort.

S’aimer

La première clé qui est l’une des plus importantes à mes yeux c’est l’amour de soi. Je ne vais pas m’étendre sur le sujet ici car j’y ai consacré un épisode spécifique. J’ajouterai simplement qu’apprendre à s’aimer c’est vraiment la base. La base de l’estime de soi mais pas seulement. Loin d’être de l’égoïsme, c’est une véritable force qui contribue à notre liberté et à notre épanouissement.  S’aimer c’est avoir la considération suffisante pour soi pour développer des relations saines et équilibrées avec les autres. Lorsque l’on n’a pas suffisamment d’amour pour soi, on va le chercher à l’extérieur. Et ce n’est jamais très bon car rare sont les personnes à être en capacité d’aimer pour deux. A formuler trop d’attente vis-à-vis des autres, on peut les faire fuir. On peut aussi se retrouver en situation d’accepter un peu tout et n’importe quoi pour ne pas perdre cet amour.

Apprendre à s’aimer est probablement le plus beau cadeau que l’on puisse de faire !

Se respecter

On peut augmenter son estime de soi en se respectant davantage. Alors se respecter c’est très vaste car ça touche finalement plein d’aspect différents.

On peut apprendre à mieux respecter :

Son rythme de vie :

Un rythme de vie effréné agit à des degrés différents selon les personnes comme un facteur de stress. Comme ce stress survient lorsque l’on ne se sent pas en capacité de faire face, ça ne nous renvoie pas une bonne image de nous-même. Nous aimerions tant être en capacité de faire plus. Retrouver son rythme naturel c’est aussi bon pour sa santé que pour son estime de soi.

Ses valeurs et désirs :

Les désirs et attentes ne nous appartiennent pas. La peur de blesser nos proches peut nous conduire à essayer de se conformer à leurs attentes. A un moment donné, un choix s’impose : prendre le risque de déplaire où passer complètement à côté de ce qui nous tient vraiment à cœur.

Son corps :

Bon alors là autant dire que la marge de progrès est souvent conséquente. Qu’est ce que l’on peut lui en faire baver. On le trouve toujours trop ceci ou pas assez cela alors qu’il nous permet de faire tant de choses. Pour le coup, il mérite bien notre gratitude. Que dirais-tu d’offrir quelques soins à ton corps pour le remercier de tout ce qu’il t’apporte ?

Arrêter de se critiquer et de critiquer

Se critiquer n’aide évidemment pas à augmenter son estime de soi pas plus que de critiquer les autres. C’est d’ailleurs dans ce sens que j’ai compris le 1er des accords toltèques. Ce livre est une véritable pépite même si je n’ai pas accroché avec le style d’écriture. Le premier accord qui est « Que votre parole soit impeccable » je l’ai compris comme ne critique pas ni toi ni les autres. Je ne pense pas que l’on puisse avoir réellement une bonne estime de soi et en même temps être accro au jugement et autres commérages. Critiquer et juger les autres, c’est être dans enfermée dans un schéma négatif, ça ne peut pas envoyer un signal positif à notre cerveau. Critiquer pour critiquer ça nuit aux autres et à nous même, il n’y a donc rien de bon à tirer de tout cela.

Agir

Peur de l’échec et procrastination

T’est-il déjà arrivé de procrastiner ? Il y a différentes raisons qui explique le fait que l’on remette sans cesse les choses qui nous tiennent vraiment à cœur à plus tard. Cela peut être parce que des choses plus urgentes passent sans cesse en haut de notre to do liste reléguant au second plan ce qui est pourtant important à nos yeux. La procrastination trouve aussi son origine dans la peur de l’échec. On ne peut pas échouer dans ce que l’on n’a pas entrepris. C’est plus facile de dire, je n’ai pas le temps de me consacrer à ce projet que s’imaginer en train de devoir dire que l’on n’a pas réussi. Pour autant, cette procrastination de nous renvoie pas une bonne image de nous-même. Ce n’est pas quelque chose qui est socialement valorisé. Donc à choisir entre ne pas oser se lancer et le regretter toute sa vie et prendre le risque que ça n’aboutisse pas comme on le souhaiterait, que choisis-tu ?

Je l’ai déjà dit mais je ne peux pas m’empêcher de le redire : les personnes qui ont réussi ont connu des échecs. La réussite se trouve juste derrière l’échec. Le résultat n’est pas toujours celui que l’on espérait. En revanche, c’est parfois celui dont on avait vraiment besoin.

Eprouveras-tu plus de fierté en t’abstenant ou bien en prenant le risque que ça échoue ?

S’écouter avant tout

Toi seule à la réponse à cette question. Les autres ne seront jamais de bons conseils car ils ne sont pas toi. Très peu de personnes ont la capacité de faire preuve d’une réelle empathie c’est-à-dire se mettre à la place de l’autre pour comprendre sa carte du monde.

Existe-t-il dans ton entourage des personnes réellement capables d’essayer de comprendre ce que tu vis ? Et cela sans qu’à aucun moment elles ne cherchent à ramener les choses à elles en te prodiguant des conseils qui émanent de leur propre modèle du monde ?

A chercher l’approbation auprès des autres, tu trouveras certainement de la désapprobation.

C’est tout à fait normal de douter mais dans ce cas écoute ton cœur si ça vibre en toi c’est que ça vaut la peine d’essayer. Et si vraiment tu as un projet d’envergure, et que tu as besoins d’être rassurée, va voir des personnes qui ont vécu la même. Les autres te renverront leurs propres peurs et parviendront à te faire renoncer de ton projet.

S’entourer des choses qui ont de la valeur à ses yeux

Ces choses qui déprécient ta valeur

La dernière clé pour augmenter ton estime de soi va peut-être te paraître complètement saugrenue de prime abord mais quand on y réfléchi bien ça devient assez évident. Depuis plusieurs décennies, nous sommes dans une course effrénée dans le prix toujours le plus bas. Alors certes, ça partait d’une bonne intention, à savoir augmenter le pouvoir d’achat et réduire la fracture sociale. Je ne suis pas économiste mais je n’ai pas vraiment l’impression que les inégalités sociales aient reculées. En revanche, ce qui est certain c’est que les bas prix on conduit à la surconsommation qui a entrainé un désastre écologique. Cela a conduit à un autre effet désastreux dont personne ne semble se préoccuper : plus rien n’a de valeur. Tout est cheap. Comment peut-on s’accorder de la valeur lorsque l’on est entouré de bien matériel qui ne valent rien.

Parce que tu le vaux bien !

Je t’invite à faire une petite expérience « en conscience ». Va chercher dans tes placards des vêtements de fast fashion, qui sont des vêtements de piètre qualité et qui ont fabriqué dans des conditions de travail inhumaines. Enfile tes vêtements, regarde-toi dans le miroir et essaye de penser sincèrement « Parce que je le vaux bien ! ». Tu vas ressentir comme une incohérence entre ce que tu dis et ce que tu ressens.

Alors la valeur d’une chose ne se mesure pas à son prix. Si c’est pas cher, tu peux être certaine que c’est de médiocre qualité. En revanche, ça peut être cher et être de la merdre pour autant.

Pose toi juste la question de si la valeur du bien est alignée avec ta propre valeur.

Ça fait une dizaine d’année maintenant que j’ai basculé dans une approche de la consommation. J’ai arrêté d’acheter des choses qui ne m’apportent absolument rien. La course à la surconsommation, c’est terminé pour moi. Cela engendrait plus d’insatisfaction et de frustration qu’autre chose. Dorénavant, je me concentre sur ce qui est réellement essentiel à mon bien être. Je dépense, ou plutôt j’ai envie de dire que j’investis, mon argent uniquement pour des choses qui comptent pour moi et qui contribuent à mon estime et à mon bien être de façon générale. « Parce que je le vaux bien ! »

Reçois des conseils personnalisés

Tu sens que ce manque de confiance en soi et d’estime de soi et un frein dans ta vie. Tu te sens bloquée dans la réalisation de projets qui te tiennent à cœur mais tu ne sais pas par où commencer. Réponds au questionnaire confiance en soi et reçois des axes de travail adaptés à ta situation.

Tu penses être "nulle" ou ne pas "mériter" ce qui t'arrive ? Je te propose 5 pistes de travail pour augmenter durablement ton estime de soi.

Rejoins la communauté Instagram!

reçois des conseils personnalisés pour développer ta confiance en soi !
La chaîne Youtube
3 clés pour reprendre confiance en toi
7 CROYANCES LIMITANTES QUI T'EMPÊCHENT D'être épanouie
S'affranchir de la pression sociale
Reprendre confiance en soi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

CHALLENGE

 Du 14 au 20 septembre 2020

Ce que tu vas accomplir : 


TROUVE ENFIN les vêtements qui Te vont !
ATELIER OFFERT
De la frustration à l'épanouissement
Comment tirer profit de ta penderie !

Un atelier de 5 vidéos + exercices dans lequel tu vas apprendre :

INSCRIS TOI À L'ATELIER DÈS À PRÉSENT !