fbpx
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print

Vous ressentez un manque de confiance en soi qui vous empêche de vous épanouir au travail ?

Certaines semblent l’avoir en elles depuis toujours, d’autres pensent en être totalement dépourvues, et puis il y a celles qui estiment l’avoir perdue à tout jamais. C’est comme si la confiance en soi on l’avait ou on ne l’avait pas.

Or, il n’en est rien !

La confiance en soi est de savoir que vous avez la capacité de réaliser quelque chose. C’est ce que vous imaginez, pensez, croyez, sentez ou savez que vous êtes capable de faire. On la confond souvent avec la valeur que l’on s’accorde ou que l’on accorde à son travail. Dans ce cas, il est question de l’estime de soi.

Et vous avez certainement bien plus confiance en vous que vous ne l’imaginez ! Il suffit parfois juste de déplacer son focus au bon endroit

Les causes principales du manque ou de la perte de confiance en soi

Education

L’éducation, au sens large, est l’une des principales causes avancées du manque de confiance en soi. Sans le vouloir, les personnes en charge de notre éducation ont parfois des comportements et attitudes qui sont tout sauf aidants :

  • Imposer une décision sans jamais laisser l’enfants exprimer ses besoins ni avoir la possibilité de faire ses propres choix
  • Axer sur les « points faibles » plutôt que de valoriser les points forts, les atouts ou de célébrer les avancées et victoires mêmes petites
  • Sanctionner les erreurs : les erreurs font partie du processus d’apprentissage. Toutes les personnes qui réussissent dans la vie ont fait plein d’erreurs mais comme ce n’est en rien un problème pour elles, elles ont poursuivi leur route

En revanche, lorsque l’on croit en les capacités de l’enfant et qu’on l’encourage, le terrain est plus favorable au développement de la confiance en soi.

L’effet pygmalion

On peut alors fait le rapprochement avec l’effet Pygmalion qui induit des performances supérieures d’un individu sous l’effet d’une croyance extrinsèque en sa réussite. L’attente d’une personne vis à vis du comportement d’une autre peut conduire à sa propre confirmation.

Ce principe fonctionne d’ailleurs sur les adultes aussi.

Que ce soit dans mes activités managériales, mes coachings où la vie en générale, je crois toujours en les capacités des gens. J’ai ce truc de pouvoir percevoir le réel potentiel des personnes.

Ne pas exploiter son plein potentiel, c’est pour moi un véritable gâchis. C’est pour cela que je n’ai pas mon pareil pour challenger les autres.

Epreuve difficile

Le manque ou la perte de confiance en soi peut être engendré par des épreuves de la vie (promotion donnée à un collègue, burnout, perte d’un emploi, accident/maladie, situation inconfortable …). On ne se sent alors plus en capacité de faire face. Le doute s’immisce de façon insidieuse et il ne semble plus vouloir nous quitter. On perd foi en notre capacité à accomplir certaines choses.

Le cercle vicieux dans lequel on s’enferme

Si des événements extérieurs peuvent être à l’origine de ce manque de confiance en soi, nous n’avons besoin de personne pour nous enfermer dans un cercle vicieux. Lorsque vous manquer de confiance en soi, vous n’agissez pas par peur de commettre une erreur et/ou par peur du jugement des autres. Bien évidemment, vous ne pouvez pas réussir ce que vous n’entreprenez pas. Comme le disait la pub « 100% des gagnants ont tenté leur chance ».

Le caractère contextuel de la confiance en soi

La véritable clé de la confiance en soi

Pour moi la véritable clé de la confiance en soi réside dans le fait que l’on fait une sérieuse erreur d’appréciation en la matière.

On regarde chez les autres là où ils sont dans leur zone de confiance en soi et on regarde chez nous là où nous n’avons pas confiance.

Nous avons tendance à penser qu’une personne confiante l’est en permanence et en toute situation. On imagine cette personne sous les traits de quelqu’un de très charismatique doté d’une aura extraordinaire à qui rien ne résiste.

Or, ce n’est pas tout à fait ça, il n’y a pas de caractère absolu. 

La confiance en soi est fluctuante et ne s’applique pas à tous les domaines.

La confiance en soi est contextuelle.

Elle dépend du contexte dans lequel on se situe. La personne confiante s’oriente vers ce en quoi elle estime avoir les capacités. Ce qui est important, c’est d’avoir de la confiance pour ses projets.

La confiance en soi se trouve dans notre zone de talents

La confiance en soi se cache dans l’expression de nos talents singuliers.

Vous en doutez ?

Si je vous dis se sentir dans son élément, ça vous évoque quoi ?

Nous avons tous des domaines de prédilection sur lesquels nous sommes intarissables. Mais c’est tellement naturel que l’on ne s’en rend même pas compte.

Et puis, on se dit aussi que vu que c’est facile pour nous, ça doit l’être pour tout le monde. Et l’on en conclut alors qu’il n’y a rien d’extraordinaire là-dedans.

A quoi reconnait-on que l’on est dans sa zone de confiance ?

Les caractéristiques communes aux personnes qui expriment leurs talents :

  • Affirmation de soi. Elles s’expriment sans crainte du jugement des autres.
  • Optimisme. Rien ne peut les faire redescendre de leur nuage.
  • Ténacité et persévérance. Ces personnes ne s’arrêtent pas à un « non », à un obstacle ou à un échec. Elles réitèrent jusqu’à obtenir le résultat attendu.
  • Elles pensent qu’elles ont un pouvoir d’action sur les choses. On dit qu’elles ont un locus de contrôle interne.
  • Confiance en leur intuition. Elles n’éprouvent pas le besoin de faire valider les choses par une personne extérieure avant de se lancer.
  • Elles ont conscience de leurs limites et n’ont pas de difficultés de demander de l’aide pour progresser
  • Adaptation et évolution

Les clés pour reprendre confiance en soi

Connaissance de soi

La connaissance de soi et l’identification de ses talents sont la base pour reprendre confiance en soi.

Se mettre dans la meilleure configuration

Une fois que vous saurez précisément quel contexte favorise l’expression de vos potentialités, que j’appelle le profil d’accomplissement professionnel, vous pourrez capitaliser dessus pour atteindre vos objectifs.

Vous pourrez optimiser encore davantage vos chances de réussite de l’atteinte de votre objectif en vous entourant des bonnes personnes. Celles qui vous boostent.

Impact du manque de confiance en soi sur l’évolution professionnelle

Vous avez l’impression que votre évolution professionnelle est freinée par un manque de confiance en soi ? Et bien figure vous que tu êtes loin d’être la seule dans ce cas. J’ai consacré un article spécifique dans lequel je partage 5 comportements liés à un manque de confiance en soi à l’origine du plafond de verre.

Faire un bilan de compétences

La confiance en soi est au cœur du bilan de compétences et nous la travaillerons à travers l’identification de vos talents.

Organisons un entretien d’information pour en parler !

Durant ce rdv :

  • nous ferons le point sur votre situation professionnelle actuelle et vos souhaits d’évolution
  • je vous présenterai mon approche du bilan de compétences afin que vous puissiez voir si cela peut vous correspondre

Ce rendez-vous est sans engagement.

Vous ressentez un manque de confiance en soi qui vous empêche de vous épanouir au travail ? Voici quelques pistes pour vous aider.

Rejoins la communauté Instagram !

INSCRIVEZ-vous à la newsletter "bien dans son job" !
La chaîne Youtube
SOUFFRANCE AU TRAVAIL
réussite professionnelle
S'affirmer au travail
Reconnaissance au travail

17 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

INSCRIPTION à la newsletter "bien dans son job"

Une newsletter mensuelle pour : 

Inscrivez-vous à la newsletter !
ATELIER OFFERT
De la frustration à l'épanouissement
Comment tirer profit de ta penderie !

Un atelier de 5 vidéos + exercices dans lequel tu vas apprendre :

INSCRIS TOI À L'ATELIER DÈS À PRÉSENT !