fbpx
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur print

Prendre soin de ses vêtements permet de faire en sorte qu’ils durent le plus longtemps possible. Et vous savez combien ce sujet me tient à cœur. Je suis engagée dans une démarche de slow fashion. J’aimechouchouter mes vêtements. Par ailleurs, 50% de la pollution textile serait liée à l’entretien de nos vêtements, raison de plus pour en prendre soin de nos vêtements de la façon la plus éco-responsable possible.  Les astuces que je vais vous partager sont assez simples à mettre en œuvre.

Choisir les bonnes matières

La toute première étape consiste à bien choisir les vêtements que l’on achète. Certaines matières sont plus résistantes et plus faciles à entretenir que d’autres. Les matières naturelles comme le coton et le lin sont très faciles à entretenir.  En revanche, les vêtements en coton notamment en jersey, tissu des tee-shirts, ont tendance à perdre de leur éclat à force de lavage. Et ce d’autant plus que les couleurs sont foncés (noir, bleu marine, rouge, …). Certains jerseys de coton ont également tendance à boulocher. Par contre, les cotonnades tiennent plutôt bien dans le temps.

Je n’achète jamais de vêtements que l’on doit laver à la main, sinon ils restent au fond de la panière à linge. De même que je fuis tous ceux qui doivent être nettoyés à sec au pressing. Ce type de nettoyage n’a rien d’écologique.

Laver ses vêtements

Lors du lavage, des micro particules de détachent de nos vêtements. Elle partent dans les eaux de lavages et sont trop fines pour être filtrées dans les stations d’épuration. Elles finissent donc dans les océans. Les fibres naturelles sont bio-dégradables en revanche ce n’est pas du tout le cas des fibres synthétiques. Lorsque l’on parle de pollution plastique des océans on pensent spontanément aux bouteilles mais une bonne partie provient du textile synthétique.

Comment choisir sa lessive ?

La lessive et les produits type adoucissants et détachants contribuent également à la pollution des eaux. En outre, certaines lessives « classiques » bien connues pour leur pouvoir détachant attaquent sérieusement les fibres des vêtements. Nos vêtements vieillissent ainsi prématurément. J’ai tenté l’aventure de la lessive home made mais ma machine ainsi que la tuyauterie n’ont pas particulièrement apprécié l’expérience. Je suis donc revenu à une lessive liquide écologique qui lave en douceur tout en étant quand même efficace.

L’adoucissant peut être remplacé par du vinaigre blanc. Rassurez vous, aucune odeur de vinaigre ne s’imprègne dans le linge.

Comment détacher un vêtement ?

Lorsque l’on se tâche, nous avons le réflexe de frotter avec de l’eau ce qui n’est pas forcément la bonne chose à faire. Le frottement peut abîmer le tissu et l’eau chaude peut permettre à la tâche de s’incruster. L’idéal serait de ne rien faire jusqu’au moment du lavage où là, il suffit bien souvent d’appliquer simplement de la lessive liquide sur la tâche. Si cette dernière est bien incrustée, il y a plusieurs solutions : le véritable savon de Marseille ou le savon au fiel de boeuf. Dans ce cas on mouille bien le savon de sorte qu’il forme une sorte de pâte que l’on applique sur le tissu sans frotter. En se qui concerne le savon de Marseille, on peut laisser sécher et mettre directement dans le lave linge  au prochain lavage. Le temps de pause du savon au fiel de boeuf est quant à lui de quelques minutes. Pour les tâches de type carotte sur les vêtements d’enfants, une simple exposition au soleil de plusieurs heures/jours donnent de très bons résultats.

Comment éviter les accidents de décolorations ?

Vous me direz qu’il suffit de trier son linge par couleur. Alors oui effectivement, c’est radical comme technique. Par contre, lorsque l’on a principalement des vêtements de couleurs vives et seulement quelques vêtements blancs et bien le problème c’est que les vêtements blancs restent au fond du panier à linge. Faire tourner une machine pour une chemise et un tee-shirt et 2 chaussettes, ce n’est franchement pas ce qu’il y a de plus écologique. Pour remédier à cela, on peut opter pour la fameuse lingette anti-décoloration mais pas n’importe laquelle, la version réutilisable. Cette lingette c’est une super invention, je ne fais plus aucun tri je mélange toutes les couleurs ensemble sans aucun souci. Et ne vous fiez pas à ce qui est indiqué sur l’emballage, la lingette est toujours efficace après 30 lavages.

Comment éliminer une odeur persistante ?

Certaines odeurs sont tellement tenaces qu’elles résistent aux lavages. Il existe alors une solution toute simple et super écologique : l’air extérieur. Il suffit d’étendre le vêtement dehors jusqu’à ce que l’odeur disparaisse. En été, quelques jours seront suffisants. Lorsqu’il les températures sont plus fraîches, ça prend plus de temps mais l’odeur finit toujours pas partir. Cela fonctionne  même sur la pire odeur de renfermé d’un vêtement qui aurait été stocké dans une cave.

Comment éliminer des bouloches ?

Franchement les bouloches c’est trop moche ! Certaines mailles boulochent dès le premier lavage et franchement c’est rageant. Pour remédier à ça, j’ai testé le rasoir mais ça avéré non concluant : les bouloches sont restées mais pire que ça j’ai troué le pull. Pour autant, je ne suis pas du genre à me laisser abattre, j’ai pas mal cogité sur le sujet jusqu’à avoir l’idée lumineuse : le papier de verre. Le grain fin est idéal. Il suffit de frotter le vêtement de haut en bas pour éliminer ces vilaines bouloches.

Le papier de verre est également un bon allié pour « peigner » un manteau dont la doublure en moumoute aura perdu de sa superbe après un lavage.

Faire sécher ses vêtements

L’idéal est de pouvoir faire sécher son linge dehors, c’est tellement agréable d’enfiler un vêtement qui a séché en plein air. Petit conseil, évitez d’exposer le linge en plein soleil. Le soleil blanchit le blanc mais décolore les couleurs. En revanche, pour les personnes allergiques aux pollens, il n’est pas du tout recommander de faire sécher son linge en extérieur car les pollens s’accrochent sur le textile.

Comment « rénover » un motif craquelé ?

Les motifs sérigraphiés de nos tee-shirts notamment ont tendance à vite craqueler et ça donne un aspect tout défraîchi au vêtement. Pour ce cas précis je me suis que la chaleur serait certainement une bonne solution. Bien évidemment, il n’était pas question de passer le fer directement sur le motif car là mon fer à repasser n’aurait pas franchement apprécié l’expérience. J’ai donc recouvert le motif de papier sulfurisé pour protéger mon fer. Je vous confirme que sous l’action de la chaleur le motif se recolle, et hop ni vu ni connu le tee-shirt retrouve un bel aspect.

Réparer un trou

Retrouver (ici) l’article où j’expliquais les différentes possibilités pour réparer un trou.

 

En fin de sa première vie, il est possible de faire appel aux services de La Retoucherie pour transformer votre vêtement préféré en une autre pièce que vous aurez plaisir à reporter.

 

Pour retrouver facilement cet article, épinglez le !

Cinq gestes simples pour prendre soin de ses vêtements sans effort particulier à appliquer au quotidien pour allonger considérablement leur durée de vie.
Je crée ma garde-robe idéale moi-même mais pas seule!

Des mails pour me booster et me sentir soutenue dans ma démarche

La chaîne Youtube
Conseils et astuces pour choisir et entretenir ses chemises
Cours de couture : J'apprends à coudre mes pochettes
Le pouvoir du vêtement : avec Laëtitia Devaux
Transformer un combi short en robe

4 réponses

  1. Comme toi, je fais gaffe aux matières de mes vêtements, même pour le tricot j’essaie que tout puisse passer en machine sans soucis 🙂
    Et puis je trie les couleurs du blanc et tout se passe bien 🙂
    Gros bisous

    1. Je comprends que tu fasses attention aux fils que tu utilises pour tes tricots car s’il faut tout laver à la main ensuite c’est vite galère 🙂
      Des bisous ma belle

  2. Bonjour Laurie. Je suis étonnée que tu ai abandonnée la lessive Homemade. Je continue de mon côte à la faire moi même et je n ai pour l instant aucun souci. Tu peux m en dire plus.
    Merci

    1. Je suis revenue à une lessive classique écologique car je trouvais qu’à la force le savon de Marseille avait tendance a encrasser ma machine. Après il faut dire que je n’utilisais pas de bicarbonate de soude dans ma recette, c’est peut être à cause de cela.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.